Lola F.

Emmelie PROPHETE

Mémoire d'encrier

19,00
par (Libraire)
7 septembre 2021

Coup de cœur de Brigitte

Un livre incontournable pour qui veut comprendre la situation en Haïti aujourd'hui.
Célia habite le bidonville et témoigne du chaos abyssal dans lequel tentent de survivre les haïtiens;
Ce roman se lit comme un reportage.

par (Libraire)
7 septembre 2021

Un texte qui vous habitera longtemps après sa lecture, et dont les étrangetés vous poursuivront comme une vérité que nous peinons à voir : sitôt que nous jouons collectif, il n'y a de sécurité nulle part, et ainsi va la vie. Une fois encore Fanny Taillandier excelle à déconstruire les empires qui nous habitent et que nous façonnons : à base de garrigue, de rap, de couple, de cité, de sexe, voilà une littérature forte et complexe, qui frappe l'esprit et colle à la peau. Autrement dit : de la bombe !

par (Libraire)
7 septembre 2021

L'un a douze ans, l'agilité d'un cabri et la verve d'un Petit prince.
L'autre boîte d'un mal incurable et cherche sa famille.
Les deux se rencontrent en forêt, perdus et affamés, éprouvés par une grande panne électrique qui a mis le territoire à feu et à sang.
Roman d'apprentissage, de survie et de paternité, corps à corps avec la nature vidée de sa sève, Les ombres filantes ne se lit pas, il se vit, intensément, avec la trouille au ventre et la joie au coeur. Une sacrée expérience !

Roman

Le Livre de poche

7,90
par (Libraire)
4 août 2021

Coup de cœur de Lola

Comment être au monde lorsque les racines ont brûlé, lorsqu'il n'y a "plus d'ici" et aucun ailleurs ? Nouveau prodige des lettres amérindiennes, Tommy Orange place sa quête en milieu urbain, au contact de générations privées de lien avec la terre et la communauté. Douze voix puissantes pour dire l'indianité moderne, et un grand roman sur l'Amérique métissée, sa rage et ses espoirs.

par (Libraire)
4 août 2021

Coup de cœur de Lola

Le migrant universel, celui de l'imaginaire collectif, est une figure noire, creuse, souvent menaçante et invariablement masculine. A ses côtés pourtant cheminent d'autres corps, encore plus meurtris : ceux des femmes, jeunes et combattantes, dont Louis-Philippe Dalembert fait le portrait, le temps d'une traversée tragique depuis l'enfer libyen. Un texte très fort, épique et lumineux, porté par de sacréEs personnages à l'espoir infaillible. Une nécessité qui nous ouvre les yeux.