Nos coups de cœur du moment

Nos coups de cœur du moment

Retrouvez nos coups de cœur de la rentrée littéraire d'hiver !

Dérangé que je suis
17,00

Où l'on retrouve la facétieuse plume du "Pagnol des Comores" qui nous offre le meilleur de son art dans une farce tragi-comique portée par un héros bien trop tendre... Cruel coquin, rocambolesque, un régal !


Manifesto

Sabine Wespieser Éditeur

18,00

Manifesto est un hommage puissant à la figure du père, d'une douleur... Léonor de Récondo a composé un texte intensément émouvant, entremêlant passé et présent. Laissez-vous bercer par sa musique, c'est d'une grande beauté.


KIRUNA

Contre-Allée

12,00

Grand Nord et entrailles de la terre : Kiruna fusionne les fascinaionset nous entraîne au seuil d'une mine tout aussi prodigieuse que vorace... Passionnant voyage !


Mascaro, le chasseur des Amériques

Conti, Haroldo

La dernière goutte

21,00

Lorsqu'il décide de quitter son modeste village de pêcheurs, Oreste ne se doute pas encore que sa vie est sur le point de suivre un nouveau cours. Car le destin met bientôt sur sa route Mascaró, cavalier noir porteur de messages mystérieux, ainsi que le Prince Patagon, artiste majestueux, exubérant, solaire. Et quand le Prince prend Oreste sous son aile et lui propose de racheter un vieux cirque miteux pour fonder le Grand Cirque de l'Arche, la magie opère : dans les bourgades misérables qu'il traverse, le cirque présente des spectacles grandioses et fait souffler un vent de fantaisie et de joie. Grâce à la petite troupe de vagabonds célestes qui le compose, un émerveillement libérateur allume des étoiles dans les yeux des spectateurs et fait renaître l'espoir. Jusqu'au jour où ce cirque subversif finit par attirer l'attention des autorités.
Avec ce roman lumineux, Haroldo Conti célèbre l'amour de la vie et l'art qui réenchante le monde, et nous rappelle qu'aucun pouvoir, aussi absurde et répressif soit-il, n'empêchera jamais les hommes de rêver de liberté.
Haroldo Conti est né en 1925 à Chacabuco dans la Province de Buenos Aires. Enlevé dans la nuit du 4 au 5 mai 1976 par des hommes à la solde du régime dictatorial, il est porté disparu depuis cette date. Mascaró, le chasseur des Amériques, son dernier roman, a obtenu en 1975 le prestigieux prix Casa de las Américas.


Partiellement nuageux
16,00

Un homme et une femme se découvrent un passé douloureux lié à la dictature de Pinochet au Chili... Peu de mots sont nécessaires à Antoine Choplin pour nous en dire beaucoup... C'est un bijou de finesse, de mélancolie et d'humanité.