L'autre côté des docks

L'autre côté des docks

Ivy Pochoda

Liana Levi

  • 3 mars 2014

    Plutôt déçue par ce roman dont j’espérais autre chose. Je suis bon public quand il s’agit de littérature américaine avec ses laissés pour compte et sa pluriethnicité, ce qui était supposé être au cœur du roman de Ivy Pochoda. Si l’histoire n’est pas mauvaise dans l’absolu, la vérité étant plus simple (même si plus tordue) qu’il n’y parait, je n’ai pas été ébloui par le style de l’auteur ni par la narration à laquelle je n’ai pas adhéré. La manière qu’a l’auteur de sauter d’un personnage à un autre en prenant le train en cours de route, n’a pas réussi à retenir mon attention. Avec son mode de narration choral et ses détails de la vie dans un quartier multiculturel, on ne se fixe jamais vraiment sur un aspect particulier, ce qui donne l’impression d’un récit désordonné, sautillant, qui ne retient jamais complètement l’attention du lecteur.

    Bizarrement, on ne ressent pas d’empathie envers les divers personnages qui manquent de dynamisme, d’authenticité. On les sent loin, ce qui n’est pas censé être le cas, mais c’est comme ça que je l’ai ressenti. L’histoire nous plonge au cœur d’un drame et de ses retombées avec les suspicions dû à un climat de racisme ambiant. « L’autre côté des docks » pose certes des thématiques intéressantes d’un point de vue moral. Mais le style statique et froid, extérieur, et l’écriture détachée ne rend pas service à l’histoire. Il y avait pourtant du potentiel qui ne demandait qu’à être utilisé à bon escient. En tout cas, voilà un roman qui ne me laissera pas un souvenir impérissable…