Indice des feux

Indice des feux

Desjardins, Antoine

La Peuplade

  • par (Libraire)
    8 février 2021

    Comment dire la solastalgie, mal-être d'un monde qui meurt si propre à notre siècle ?
    Antoine Desjardins explore ce sentiment nouveau à travers sept fictions douce-amères, où l'enfance meurt et les oiseaux ne volent plus. Avec quand même un brin d'espoir, car tout n'est pas fichu.


  • 22 janvier 2021

    Des nouvelles du Québec….Sept récits qui interrogent sur notre relation au vivant, ce monde que nous respectons de moins en moins, ces glaciers qui fondent à vitesse grand V, ces espèces qui disparaissent à une allure inquiétante, ces changements profonds et irréversibles provoqués par la seule activité humaine. Interrogations sur le sens de la vie d’un ado en phase terminale d’un cancer, incertitudes d’un jeune couple quant à l’arrivée d’un enfant et à l’avenir qui lui est promis, abandon progressif des biens matériels d’un avocat brillant à l’intelligence hors norme, ….Antoine Desjardins, dans son québécois plein de sourires, dresse le portrait sans concessions, sans pathos, sans jugement, avec une pincée salvatrice d’humour, d’un monde qui nous échappe mais qu’il est peut-être encore temps de réparer.


  • par (Libraire)
    20 janvier 2021

    Conseillé par Marie-Laure

    Depuis quelque années, de nombreux scientifiques et écologistes écrivent sur ce qu’on appelle la « collapsologie ». La conséquence logique en est la « solastalgie » ou comment les changements environnementaux provoquent une détresse, une angoisse chez certains individus. "Indice des feux" explore cette nouvelle anxiété à travers sept nouvelles. Un adolescent atteint d’une leucémie qui s’inquiète de la montée des eaux ; un couple qui s’effrite à cause d’une baleine échouée ou un grand-père mourant qui raconte une légende à propos de l’orme de son jardin. Dans ces sept courts romans, Antoine Desjardins interroge l’impact de l’environnement sur nos propres existences (ou bien est-ce le contraire). Ces personnages dont les drames font écho à la catastrophe écologique sont extrêmement touchants. Le livre ne se veut en aucun cas moralisateur, c’est important de le souligner. Chacun en tire la leçon ou l’émotion qu’il y trouve. Une certaine mélancolie se dégage de cette lecture, de la tristesse aussi et surtout, de la beauté.


  • par (Libraire)
    7 janvier 2021

    "Fictions compatissantes"

    Un couple désorienté par la disparition des baleines et par l’arrivée imminente d’un enfant dans leur vie ; un adolescent hospitalisé qui entend de drôles de nouvelles à la radio : inondations, montées des eaux, pluies torrentielles… ; un grand-frère qui s’inquiète de l’avenir de son petit-frère, ne comprenant pas ses choix marqués par la simplicité volontaire ; ou encore une femme en lutte contre la dévastation du paysage par les industriels et qui découvre avec effarement que les oiseaux ont disparu…
    "Indice des feux", c’est un livre qui happe : commencé un soir, je l’ai repris le lendemain matin, dès le réveil, et terminé dans la foulée, poussée par une impatience souveraine. C’est un texte qui touche à notre inquiétude et à notre impuissance face aux désastres écologiques dont nous sommes témoins et victimes. Il y est aussi question aussi des familles, des liens indéfectibles qui naissent dans un couple, une fratrie, entre grands-parents et petits-enfants..., des histoires que l’on nous raconte et de ce qu’on en fait… Qu’est-ce qui nous lie ? Comment notre empathie se développe-t-elle, tant face aux êtres qu’aux choses ? Comment réagir face aux doutes, aux peurs, aux incertitudes ? Comment continuer ?